nouveautés
accueil
menu principal
LES DERNIÈRES LETTRES
 
page précédente
retour lettres
page suivante

On sait que le premier usage qu’Ariane Grimm fera de l’écriture sera d’échanger avec sa mère des mots d’amour pour être sûre de garder son affection. Cette correspondance se poursuivra toute sa vie jusqu’au dernier soir.

Si, à partir de l’adolescence, Ariane rejette violemment sa mère, surnommée «Grimm» dans son journal, et lui demande dans ses lettres de «ne plus la considérer comme une petite fille!», dans ses derniers messages écrits (entre 17 et 18 ans), elle lui voue à nouveau un amour passionnel.

Par ailleurs, après avoir clos son dernier cahier de mémoires («Vanilla» cahier n°17 - elle avait 16 ans et demi), Ariane échangea avec Anny, l'amie dont elle fit la connaissance à l'entrée de la 1ère au lycée, une abondante correspondance dont on ne possède que la dernière lettre - lire ci-dessous - lettre en date du 10 août 1985 écrite dans la soirée qui précéda l'accident de moto.

Cliquer sur les titres :

1. 26 mai 1983. Toi, tu es ma mère qui me considère toujours comme une petite fille. (extrait du journal + une lettre de la mè!re d'Ariane).

2. 25 juin 1983. Ce que j'aimerais, c'est que tu vives pour toi. (+ une lettre de la mère d'Ariane).

3. 3 août 1983. Je ne te demande nullement de m'oublier.

4. fin juin1984. Nous prenons toutes les deux le chemin d'une bonne entente.

5. 4 juillet1984. Je suis sur une magnifique pente.

6. 8 juillet 1984. Je me considère un peu comme ces femmes que j'ai tant méprisées.

7. 10 juillet 1984. Vous m'avez lu des histoires, vous m'avez écouté.

8. 18 juillet 1984. Tu me dis que ma mort te rendrait folle.

9. 23 juillet 1984. Je sens pour la première fois (depuis la période du bac) que tout ce que je lis me marque. (+ une lettre de la mère d'Ariane).

10. 27 jullet 1984. Sais-tu que je ne pourrais être plus heureuse en ce moment ? (+ une page du journal).

 
 
page suivante